L'ÉCOLE

PRÉSENTATION

L’Association Mondiale de Psychanalyse s’est choisi comme objectif de promouvoir l’élaboration de la psychanalyse dans le monde. Elle fait progresser sa pratique et son étude conformément à l’enseignement de Jacques Lacan, et développe des actions de formation, de démocratisation de la Psychanalyse. Fondée à Buenos Aires le 3 Janvier 1992 et declarée à Paris le 7 de fevrier 1992, l’AMP fait sienne l’intention exprimée par Jacques Lacan lors de son Acte de fondation de l’École française de psychanalyse*, elle adopte les principes contenus dans sa Proposition sur le psychanalyste de l’École* (1967) et s’inscrit dans le mouvement de reconquête du champ freudien qui s’impulsa le 21 juin 1964.

Pour atteindre ses objectifs, l’AMP maintient des liens étroits de collaboration avec l’Association de la «Fondation du champ freudien».

L’AMP a reconnu les différentes écoles: En Amérique: École d’Orientation Lacanienne (Argentine), Nouvelle École Lacanienne (différents pays de l’Amérique latine), École Brésilienne de Psychanalyse (Brésil), En Europe: Fédération Européenne des Écoles de Psychanalyse constituée par: l’École de la Cause Freudienne (France), l’École Lacanienne de Psychanalyse (Espagne), Scuala Lacaniana de Psicoanalisi (Italie), et la New Lacanian School (différents pays d’Europe).

L’AMP veille à ce que la psychanalyse se diffuse dans le monde entier au moyen d’actions éducatives. Elle doit faire connaître les initiatives des différentes Écoles aussi bien en les diffusant auprès des médias, qu’en les soutenant auprès des autorités de santé mentale. Elle impulse dans chacune de ses Écoles, la création de Centres de Consultation gratuits pour que le traitement psychanalytique reste à la portée du public. Elle se préoccupe de la législation qui concerne la santé mentale dans les différents pays où elle inscrit ses actions.


HISTORIQUE

La Société Hellénique a été créée le 1er mars 2003 à Athènes. Sa création marque un tournant dans l’histoire de l’implantation de la psychanalyse d’orientation lacanienne en Grèce. La Société se veut d’abord de l’Ecole. C’est l’esprit qui l’anime. C’est aussi la condition qui l’a rendue possible. Elle s’est constituée, en effet, autour d’un noyau d’analystes formés à Paris qui ont choisi de regagner le pays entre 1997 et 2000. Elle se veut aussi le plus profondément enracinée dans la langue et le territoire. Elle a jeté depuis sa fondation les bases de son implantation dans le milieu des cliniciens psychiatres et psychologues. Son action se déploie à partir du tripode Athènes-Thessalonique-Crète. À son Assemblée Générale du 17 mai 2006 la Société Hellénique s’est dotée de ses statuts. Elle est désormais en mesure de fonctionner au mieux de sa vocation et de ses capacités.

BUTS ET MOYENS

Le but de la Société Hellénique est de promouvoir l’étude et la transmission de la psychanalyse en Grèce. Elle le réalise en conformité avec les finalités et les activités de la NLS.

La Société met en œuvre les moyens suivants: enseignements, publications, séminaires, congrès tout en mettant à profit le concours extérieur de collègues de l’Ecole. À cet effet, elle procède chaque année aux invitations qui lui paraissent judicieuses compte tenu de ses thèmes de travail. Des week-ends de travail intensif sont réalisés de cette façon plusieurs fois l’an dans nos trois villes. Ils viennent en complément des séminaires qui s’y donnent.

La Société travaille en étroite collaboration avec le réseau TyA. Ce dernier dispose d’une instance locale qui vectorise le travail clinique dans le champ des addictions.

Par ailleurs, une part conséquente de l'activité des membres de la Société est investie dans des travaux de traduction. Il importe, en effet, que soient rendus en grec outre les textes et séminaires de Lacan, les cours et conférences de Jacques-Alain Miller et les productions du Champ freudien et de l'AMP.


LETTRE DE GRACIELA BRODSKY

Présidente de la NLS 

et Déléguée Générale de l’AMP

lue à l’ouverture du Congrès de fondation de la nouvelle Ecole

Chers collègues,

La naissance de la NLS après 10 mois de gestation est aujourd’hui un fait. Jamais une Ecole de l’AMP n’a conclu si rapidement sa période de formation.
Plusieurs facteurs ont concouru à obtenir ce résultat:
- D’abord, la décision opportune de Jacques-Alain Miller quand il a engagé sa création avant de quitter la présidence de l’AMP, 
- Ensuite, le travail que durant ces dix mois a réalisé Alexandre Stevens, à qui a été délégué quasi tout ce qui a concerné la création de la nouvelle Ecole, et le travail soutenu de son Comité exécutif qui a guidé chacun des pas nécessaires pour conduire la NLS jusqu’à son Congrès de fondation,
- Enfin, l’intérêt que vous avez manifesté pour ce projet qui il y a peu de mois encore était pure contingence, et qui paraît aujourd’hui nécessaire depuis toujours.

Avec la création de la NLS se conclut une étape de l’AMP qui comprend ses dix premières années de vie et qui se distingue par une large expansion mondiale. 
La NLS est la dernière expression de cette avancée qui fait exister l’espace géographique de ce Champ freudien que Lacan voulait reconquérir. Il est peu probable que cette croissance se développe beaucoup plus dans les prochaines années, bien que restent en suspens les Etats-Unis.
A l’intérieur de cette extension, la NLS incarne avec l’ECF, l’ELP et la SLP la présence de l’AMP en Europe. 

Elle se propose:

  • d’approfondir l’orientation lacanienne de la psychanalyse
  • de démontrer son efficacité thérapeutique et les ressorts de son action, 
  • d’intervenir dans «les impasses croissantes de la civilisation» sans s’y perdre.
  • de soutenir la formation des psychanalystes
  • de faire valoir au public ses titres et garanties.
  • La NLS est européenne, mais elle est aussi internationale et elle est multiple. Peut-être n’est-elle pas seulement la plus nouvelle des Ecoles de l’AMP mais aussi la plus contemporaine, la plus accordée aux temps actuels, parce qu’elle entend tenir sa force du pouvoir de la différence et non de l’hégémonie du même. 

La NLS est la tentative d’un nouveau type d’association qui par sa disparité mettra plus en évidence ce que désigne la conversation comme instrument quand se multiplient les S1 jusqu’à former un essaim et ce que  signifie l’Ecole Une comme orientation commune au sein de la variété géographique, la diversité des langues et la différence des styles.
Pour commencer à exister, la NLS n’a pas eu besoin de beaucoup: un fiat prononcé par Miller; quelques mails sur les statuts; un Comité exécutif; beaucoup de voyages d’Alexandre pour obtenir l’Aufhebung de l’EEP-développement; la création de Sociétés et Groupes; l’attention d’une Commission d’admission pour constituer une première liste de membres; la construction d’une page web; la réalisation, aujourd’hui, d’un Congrès. 
Pour durer il faut un peu plus. Au moins une publication commune, des Journées annuelles dont le thème accompagne le travail local, un  Annuaire qui dise qui est qui et une présence active sur la scène internationale: à la rencontre Pipol dans un mois, au IVe Congrès de l’AMP au Brésil l’an prochain. 
La notion même d’«Ecole en formation» implique que l’AMP assume pour un temps la responsabilité de transformer la nouvelle Ecole en une réalité effective (Wirklichkeit). Pour ma part, je tiens la tâche pour accomplie. 
Je remercie chacun de vous de sa participation à ce Congrès et je vous souhaite bon travail. 

Cordialement,
Graciela Brodsky
Buenos Aires, le 17 mai 2003
Traduit de l’espagnol par Alexandre Stevens

TOP